Lettre du proviseur aux parents d'élèves:

                                                                                                     Courbevoie, le 21 octobre 2009

                                  Le proviseur à Mesdames et Messieurs les parents des élèves de secondes

Madame, Monsieur,

Je profite de l'envoi du bulletin de notes intermédiaire du premier trimestre pour faire le point avec vous sur les évènements du mardi 20 octobre au matin.

Ce jour là, une poignée d'élèves ( Une poignée = le comité de mobilisation qui est aujourd'hui composé d'une trentaine de personnes) a décidé de bloquer l'entrée de l'établissement au motif d'arguments purement idéologiques repris dans les tract incessamment distribués devant le lycée depuis le début de l'année.

Ces quelques élèves (+ de 50 élèves avant 7h30) ont été rejoints par d'autres, particulièrement des élèves de seconde ou des classes littéraires (il dira ça aux S et ES présents) , ravis de "sécher" les cours (faut lui expliquer POURQUOI on a séché les cours... il a pas du bien comprendre...). Au total, plus de trois cents élèves (sur 1200) (héhé on a jamais été aussi nombreux, 1 élève sur quatre tout de même!) ne se sont pas présentés devant leurs professeurs. Grâce (A cause plutôt !!) à la présence de la Police, l'entrée du lycée a pu être débloquée dès 8h05 et tous les élèves qui sont à P. Lapie pour étudier et se préparer au baccalauréat ont pu entrer, même si c'est avec difficulté. Résultat: Pas de blocage mais un barrage filtrant. Il faut rappeler que c'est lui qui a fermé le lycée à 9h et qu'on était plus de 550 devant le lycée à ce moment là.

Je voulais attirer votre attention sur les dangers encourus par votre enfant dans ce genre de situation: des éléments incontrôlés peuvent se mêler aux "manifestants" et faire dégénérer de tels rassemblements de rue: Il vous appartient, en votre qualité de responsables légaux, d'exiger de votre fils ou de votre fille qu'il ou elle rentre dans le lycée et d'éviter de se mêler aux attroupements: sa présence à l'intérieur des locaux peut seul garantir sa sécurité et les cours sont assurés en totalité. En gros, le but du proviseur c'est de Casser la mobilisation en mettant en place une répression Parentale...

D'autre part, vous l'avez légitimement inscrit(e) afin qu'il puisse profiter des enseignements dispensés au lycée et réussir ses études: une situation de trouble permanent, si elle devait s'instaurer plus ou moins insidieusement, serait de nature à perturber durablement sa scolarité. Il faut lui rappeler que manifester est un DROIT  fondamental à RESPECTER  !!!!!

L'exercice démocratique des élèves peut s'exercer légitimement au sein des instances prévues à cet effet: il ne saurait en aucun cas s'exercer sur fond de désordre et de déstabilisation de l'institution scolaire. Dans ce cas, les plus fragiles scolairement ou socialement en feraient les frais: nous tenons particulièrement à la mission républicaine de l'école qui est de dispenser le savoir même à ceux qui par ailleurs ne peuvent se payer des cours privés après avoir manifesté. Démocratie !? Candidatures au CVL refusées, bureaux de votes fermés aux heures de votes, aucun dialogues entre candidats ou entre élus et élèves... C'est pas vraiment de la démocratie ça !

Je voudrais très sincèrement pouvoir compter sur votre soutien et faire en sorte que le lycée P. Lapie conserve le caractère d'excellence dont il s'est prévalu durant ces dernières années et qui fait sa réputation. Je vous en remercie et vous prie de croire, Madame, Monsieur, à l'assurance de toute ma considération.

Le proviseur,

J.Guilardi.

Il essaye donc de monter les parents contre nous en mentant en disant que c'est une minorité qui manifestait et en disant que cette minorité représente des "éléments incontrôlés". Il essaye de faire peur aux parents d'élèves pour qu'ils empêche leurs enfants de manifester comme il ne peut pas le faire lui même. Il ne peut pas empêcher les gens de manifester, il essaye donc de faire faire cela aux parents.





On voit que sa lettre est  très démagogique et ne respecte pas le droit de manifestation.

Nous avons le soutient de deux parents de la FCPE (qui ont été informés de la VRAI VERSION des faits par leurs fils/filles qui sont au Comité de Mobilisation)

Les commentaires du Comité de Mobilisation sont en Rouge.